Privilèges et réglemens de l'Académie Impériale des beaux-arts

Privilèges et réglemens de l'Académie Impériale des beaux-arts, peinture, sculpture et d'architecture, établie à St.

Pétersbourg, avec le collège d'éducation qui en dépend.

 

Parmi le nombre des différens établissemens que Nous avons jugé à propos de créer dans Notre empire, pour le besoin et l'avantage de Nos sujets, l'éducation de la jeunesse Nous a paru mériter une attention particulière. Les arts et métiers étant un moyen propre à développer chez elle le germe de l'industrie, Nous n'avons rien eu de plus à coeur que de lui en ouvrir la carrière. Notre très - chère et aimée Tante l'Impératrice Elisabeth I, de glorieuse mémoire, animée, du même désir, établit en 1758 l'Académie Impériale des arts libéraux, de peinture, sculpture et architecture, et la pourvut d'artistes et artisans convenables; mais sa mort prématurée ne lui permit pas d'en fixer les règlemens nécessaires: c'est pourquoi, voulant achever et perfectionner une entreprise si utile et si avantageuse au bien de Nos sujets ; Nous ratifions et confirmons , par le présent règlement, l'établissement d' la dite Academie des beaux-arts, et lui octroyons, les privilèges suivans. Cette Académie, ainsi que le collège d'éducation qui en dépend, n'émanant uniquement que de Notre propre volonté Impériale; pour en augmenter le lustre et en encourager de plus en plus les succès, Nous la prenons sous Notre protection immédiate et spéciale, en lui accordant une somme suffisante pour son entretien. Voulons donc qu'elle soit composée des Membres dans l'ordre qui suit.

I

D'un Président, de trois Recteurs, de deux Adjoints à Recteurs, de six Professeurs , de peinture , sculpture et architecture, de six Adjoints à Professeurs, et d'un secrétaire perpétuel.

II

De douze amateurs honoraires choisis de la principale noblesse ; douze autres Membres honoraires, et six Conseillers de l'Académie.

III

D'un Inspecteur du Collège avec son Aide ; de trois Professeurs, de perspective, d'anatomie, de géo graphie, d'histoire, de mythologie, d'Iconologie, et d'un nombre illimité d'Académiciens, dont le choix se fera tant parmi Nos sujets que parmi les étrangers.

Le Président et l'Assemblée ne devant faire qu'un seul et même Corps, Nous leur donnons conjointement la direction de cette Académie: la confiance dont Nous l'honorons étant pour Nous un garant certain de son zèle et de son application, Nous Nous flattons quil ne sera apporté aucun obstacle ni retardement à l'exécution de Notre Volonté Impériale. Dans les changemens nécessaires et indispensables, ainsi que dans ses opérations, l'Académie n'étant subordonnée à aucun de Nos Tribunaux, ne sera tenue de rendre compte qu'à Nous seule. Toutes lettres-patentes et certificats pour les rangs et dignités annexées à l'Académie, ne pourront être délivrés, en Notre Nom, que de l'avis de l'Assemblée, signés du Président, contre-signes par le Secrétaire, et scellés du grand sceau de l'Académie. . Nous voulons et ordonnons , une fois pour tou jours , que tous ceux qui dépendent de cette Académie fassent corps avec les différentes classes de Nos sujets j en conséquence de quoi , Le Président sera de la • 4-e classe. Les Recteurs de la. • .6e — Les Adjoints à Recteurs de la 7e — Les Professeurs et le Secrétaire de la . . 8e — "" Les Adjoints à Professeurs, l'Inspecteur, s'il n'a pas de grade plus élevé, de même que les Conseillers et Professeurs de perspective , anatomie et histoire , de la rje classé; Le Sous-Inspecteur et les Académiciens de la 10e -^ L'Econome de la . . . 12e — Tous les artisans et maîtres, à leur sortie de l'Académie , de la ' 14e — Pour donner des preuves de Notre bienveillance particulière, tant aux Membres actuels de l'Académie qu'aux Elèves présens, et à venir qui se seront distin gués, non-seulement par leurs progrès dans les arts et métiers, mais principalement par une conduite sage et de bonnes moeurs ; dès qu'ils seront munis d'un certi ficat de l'Assemblée, Nous leur accordons , tant pour eux que pour leurs descendans à perpétuité , la pleine liberté; en sorte qu'aucun Tribunal, soit militaire, soit civil, ne puisse, sous quelque cause ou prétexte que ce soit, les forcer à servir ou travailler, sans leur consentement volontaire; voulons qu'il en soit usé à leur égard comme avec des gens libres , et que dans toute l'étendue de Notre empire il leur soit accordé le même secours et la même protection. Défendons très-«xpressémént à tous Nos sujets, tlé quelque rang, qualité et condition qu'ils soient, d'attenter directement ou indirectement à la liberté d'aucun artiste ou maître,- ainsi qu'à celle de leurs descendans. Et au cas que par supercherie, ou même de sa propre volonté, quelqu'un d'eux se mariât avec une fille oiiVettvë dépendante ; Nous voulons, entendons et ordon nons, que la dite union soit reputée libre du moment cle la célébration de leur mariage , et que les conjoints jouissent pleinement des privilèges ci-dessus o'etroyés. Tous les artistes et maîtres qui sortiront de l'Aca démie pourront s'engager à leur volonté, soit dans Nos travaux, ou dans ceux des particuliers; et il ne sera apporté, dans toute l'étendue de Notre empire, aucun obstacle au libre exercice de leurs talens. Voulant de plus pourvoir au paiement légitime de leurs salaires, et prévenir à cet égard tonte vexation et retardement , Nous les autorisons à avoir recours & l'Assemblée, laquelle sera tenue de prendre leurs plaintes en considération ; et après avoir vérifié leurs ouvrages et en avoir fait taxer le prix , si le débiteur refuse de se soumettre à la décision de l'Assemblée , elle aura recours aux Tribunaux, auxquels, selon les lois, la connoissance du cas appartiendra, pour faire rendre la justice due au complaignant , et ce conformément aux ordonnances. L'Assemblée prendra connoissance des délits que pourraient commettre les personnes dépendantes de l'Académie ; mais le cas étant grave, elle sera tenue de l'évoquer par-devant les Tribunaux desquels il ressortira; au surplus, aucun Tribunal ne pourra se saisir du sujet répréhensible, que du consentement de l'Académie.

Pour encourager de plus en plus les arts , Nous voulons aussi répandre Nos bienfaits sur les Recteurs , Adjoints à Recteurs, Professeurs, Secrétaire, Conseillers et Inspecteur d'icelle; à l'effet de quoi, pour récompenser leurs travaux et les services qu'auront produit leurs bons soins, Nous autorisons l'Assemblée à leur assigner une pension viagère , dont ils jouiront , en quelque lieu qu'ils se retirent. Permettons de plus à l'Académie d'établir et entre tenir une imprimerie , non-seulement des livres relatifs aux arts et métiers, mais même toutes sortes de livres utiles , en observant cependant qu'elle ne porte aucun préjudice aux autres, ainsi qu'il s'est observé jusqu'à présent. Et afin qu'aucun ne puisse prétendre cause d'ignorance de l'établissement de la dite Académie, ainsi que des prérogatives et privilèges que Nous lui accor dons; voulons et ordonnons que le présent règlement, et les statuts contenus ert celui , soient imprimés , pu bliés et affichés dans toute l'étendue de Notre empire : car telle est Notre Volonté Impériale. Fait et donné à Saint-Pétersbourg, le quatre de Novembre de l'an mil sept cent soixante-quatre, et de Notre Règne le troisième.

 

CATHERINE II PAR LA GRACE DE DIEU IMPÉRATRICE et AUTOCRATRICE DE TOUTES LES BUSSIES, 1764

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)