La fondation de Saint-Pétersbourg

Saint-Pétersbourg a été fondée en 1703 par le tsar Pierre le Grand dans une région disputée depuis longtemps au royaume de Suède. Par son urbanisme résolument moderne et son esthétique d'origine étrangère, la nouvelle ville devait permettre à la Russie d'ouvrir une fenêtre sur l'Europe et contribuer, selon le souhait du tsar, à hisser la Russie au rang des grandes puissances européennes. Le centre-ville, construit sur des directives des souverains russes, présente une architecture unique qui mélange des styles architecturaux (baroque, néoclassique) acclimatés de manière originale par des architectes souvent d'origine italienne. Sa beauté alliée à l'existence de nombreux canaux lui ont valu le surnom de Venise du Nord. La ville est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1990.

Une belle légende

Une belle légende est liée à la fondation de Saint-Pétersbourg. Le tsar Pierre Ier visitait une île dans le delta de la Néva. Il prit une pelle à un soldat et, découpant deux morceaux de la pelouse, les superposa en croix en s’exclamant : “Que la cité soit ici”! A ce moment-même un aigle apparut dans le ciel. Pierre Ier planta deux poteaux avec une traverse en guise de portail sur laquelle se posa le fier oiseau. Pierre Ier prit l’oiseau sur son bras et passa sous le portail.

Telle est la légende...

Guerre du Nord

Printemps 1703. La Russie est en pleine Guerre du Nord contre la Suède pour récupérer ses territoires. Depuis les VIIIe-IXe siècles, les rives de la Néva appartenaient à la Russie de Novgorod. Mais au XVIIe siècle elles furent occupées par les Suédois... En 1702 les armées russes prirent la forteresse suédoise de Notebourg (l’ancienne Orechek), située à la source de la Néva. Le tsar Pierre Ier la rebaptisa en Schlüsselburg, ce qui veut dire “ville-clé”. Il ordonna de fixer sur l’une des tours la clé de la forteresse : cette clé devait ouvrir le chemin de la mer baltique !

 Le 1er mai 1703, la forteresse suédoise de Nienchanz, située sur la rive droite de la Neva, là où se jette la rivière Okhta, se rendit aux Russes. 

Pierre Ier rebaptisa cette forteresse en Schlotebourg “la forteresse-serrure”. Ainsi “la clé” et ‘1a serrure” se trouvaient dans les mains des Russes. Le rêve du jeune tsar s’était ainsi accompli. Dans le but de se renforcer sur les rives de la mer Baltique, Pierre Ier décida de construire une nouvelle forteresse sur l’île Einissari, ce qui signifie en finlandais ‘ ‘l’île aux lièvres’’.

 11 s’agit d’une petite île, seulement de 600 mètres de long et 360 mètres de large. Cette île est protégée de tous les côtés par la Néva, qui se divise en ce lieu en deux bras (la Grande et la Petite Néva) et par une rivière qui entoure l’île depuis le côté nord. Tout autour de l’île, le terrain est plat : l’artillerie peut tirer dans toutes les directions.

Le 16 mai de l’an 1703

 Le 16 mai de l’an 1703, les premiers constructeurs s’établirent sur “l’île aux Lièvres”. Ce jour est considéré comme la date de la fondation de la ville. En ce temps le tsar lui-même se trouvait à Ladoga, là où se construisait la nouvelle flotte russe. Les travaux de fondation de la forteresse étaient dirigés par son plus proche assistant Alexandre s’intéressait beaucoup à la construction. Il ordonna même qu’on lui élève, non loin de la forteresse, sur l’île des Bouleaux, une maisonnette où il demeurerait en été. 

Au début, la forteresse portait le nom de Saint-Pétersbourg, la forteresse de saint Pierre. La forteresse devait devenir la clé des portes maritimes et la sortie vers la mer Sur les icônes, saint Pierre, patron-protecteur de Pierre Ier, est habituellement représenté avec des clés à la main : ce sont les clés du paradis. C’est pour cela que le tsar a baptisé la forteresse de ce nom, en hommage à son saint protecteur Plus tard cette appellation fut donnée à toute la ville.

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)