Palais Menchikov

Dans l’ile Vassilievski se trouvent la plupart des grands monuments du XVIII siècle qui nous sont parvenus. Le plus ancien est le Palais Menchikov. Alexandre Menchikov, premier gouverneur général de Pétersbourg, avait d’abord été le propriétaire de toute l’île Vassilievski, dont le tsar Pierre lui avait fait don.

Bientôt on y aménagea le domaine de ce dignitaire, dont l’édifice central, un palais en maçonnerie se dresse aujourd’hui encore, bien que remanie, sur le quai de la Neva. De nos jours, rien ne fixe particulièrement l’attention dans cet édifice : de proportions modestes, il se perd au milieu des autres bâtiments. Sa façade, rouge et blanche, à deux étages, est ornée de pilastres, d’encadrements de fenêtres tout simples ; le centre est couronné d’un fronton portant la date de la construction: 1710. Commence par G. Fontana, il fut terminé en 1716 per G. Schödel.

Alexandre Menchikov, pâtissier de Moscou, devint valet de chambre de Pierre Ier, fut placé par lui dans sa garde, et s'éleva rapidement au grade de général en chef. Nous ne nous abaisserons point jusqu'à relever les détails ignobles de la chronique scandaleuse de cette époque; l'impartialité historique nous permet de dire que l'élévation prodigieuse de Menchikov fut pleinement justifiée par de brillants services en tous genres et par un génie universel. Cet homme, qui savait à peine lire et écrire, fut l'un des plus grands administrateurs, et l'un des plus grands hommes d'État que la Russie ait jà mais produits. En rendant justice à son génie, on ne saurait louer son caractère: il fut rapace, perfide et cruel. L'empereur Léopold Ier le créa comte du saint-empire romain en 1702, et prince du saint-empire romain le 30 janvier 1705; Pierre Ier l'éleva, le 30 mai 1707, à la dignité de prince russe. Sur le champ de bataille de Poltawa, il gagna glorieusement son bâton de feld-maréchal. A la mort de Catherine Ière, en 1727, il gouverna l'empire sous le nom du jeune Pierre II, et fiança ce prince avec sa fille, la princesse Marie Menschikov. Le crédit de la famille Dolgorouky fit rompre ces fiançailles, et Menschikov, revêtu peu de temps auparavant du titre de généralissime, fut exilé en Sibérie, où il mourut dans les sentiments les plus chrétiens, en 1729, dans la soixantième année de son âge.

Notice sur les principales familles de la Russie. Dolgorukov, Petr. 1862

A l’origine, l’edifice était beaucoup plus sompteaux. Chaque etage comportait des pilastres, la partie centrale était surmontée d’un attique sculpte, les retours de corps étaient ceints de couronnes princières, les détails de la façade resplendissaient sous la dorure, un escalier d’honneur descendait vers la Neva. C’est ici qu’avaient lieu les réceptions d’ambassadeurs étrangers et les assembles solennelles, car par ses dimensions et sa richesse ce palais surclassait nettement les appartements du tsar.

Le domaine de Menchikov comportait encore une chapelle, des bâtiments domestique, des moulins à vent ; derrière le palais s’étendait un jardin a la française, le tout atteignant les limites opposées de l’île.

En même temps que Schlùter, était arrivé à Pétersbourg un autre architecte allemand, Gottfried Schaedel qui y resta près de quinze ans, de 1713 à 1727, et dont l'activité fut beaucoup plus féconde. Il fut l'architecte attitré du favori de Pierre le Grand, le Prince Menchikov, qui lui confia la construction de son palais de ville, dans l'île de Vasili Ostrov, et de son palais des champs à Oranienbaum, sur le bord du golfe de Finlande. Le palais de Vasili Ostrov, transformé en École des Cadets, a beaucoup souffert et ne ressemble plus que vaguement à la gravure de Zoubov; les fenêtres ont été élargies, les couronnes princières qui sommaient les pavillons latéraux ont disparu, la ligne brisée des combles a été, comme dans le bâtiment des douze Collèges, impitoyablement nivelée.

L'art russe de Pierre le Grand à nos jours, Louis Réau, 1922

 

Ces vastes domaines de la noblesse freinaient l’extension de la ville; occupant des territoires immenses, ils coupaient la liaison entre ses diverses parties.

Apres la disgrâce de Menchikov, son palais abrita une Ecole militaire, ce qui nécessita la construction de bâtiments supplémentaires, érigés à des époques différentes.

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)