L'École des mines de Saint-Pétersbourg

L'École des mines de Saint-Pétersbourg, érigé par A.

Voronikhine de 1806 à 1811.

Serf du comte Stroganov, Voronikhine ne fut affranchi qu’à l’âge de vingt-six ans. Sa vie fut pénible mais remplie d’un inlassable travail créateur. Ses meilleures œuvres ont enrichi le patrimoine architectural mondial, et parmi elles l’Institut des Mines. Tout ici est massif, solide, monumental: murs, portiques, colonnes, sculptures. La façade peu élevée, à étage, est fortement étirée le long du quai. Mais cet allongement reste harmonieux, car l’architecte a profité d’une légère courbe du quai pour y aménager le portique. Ce portique produit une impression très majestueuse à côté des murs parfaitement nus des ailes latérales. Douze colonnes doriques largement espacées soutiennent l’immense fronton, un large escalier découvert conduit à l’entrée, ce portique monumental dominant sans conteste tout l’ouvrage. Des deux côtés du portique des groupes sculptés évoquent la Terre, sa force et sa richesse. L’un d’eux, Hercule et Antée (par S. Piménov), représente la lutte des deux géants, au moment où Hercule parvient à arracher Antée à la Terre d’où il puisait ses forces. L’autre groupe représente l’Enlèvement de Proserpine (par V. Démout-Malinovski). Là aussi, les personnages sont aux prises, et leur dynamisme forme un contraste singulier avec la sérénité un peu austère du portique et les parois lisses. Les sculptures, tout comme l’ensemble de l’édifice, ont été conçues pour être regardées de loin, depuis les eaux de la Néva.

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)