Monastère Saint-Alexandre-Nevski (laure Alexandre Nevski)

La monastère Saint-Alexandre-Nevski.

C'était un monastère qui reçut, en 1797, le titre insigne de Laure, réservé en Russie aux monastères de rang supérieur.

Avant le Révolution (1917), il n'en existait que quatre, dont celle-ci, intitulée en l'honneur d'Alexandre Nevski, prince de Novgorod, qui défit en 1240 les chevaliers suèdes sur les rives de la Neva. Au début du XVIII siècle, on croyait fonder le couvent sur les lieux de cette bataille historique (en réalité, elle se déroula beaucoup plus loin de l'embouchure de fleuve).

La place Alexandre Nevski, ou prend fin le perspective Nevski, est limitée par le mur d'enceinte en hémicycle du monastère. L'entrée principale, ornée d'une jolie chapelle (1783-1785, Starov, architecte), s'ouvre sur les célèbres nécropoles.

A gauche, c'est le cimetière Saint-Lazare, le plus vieux de Saint-Pétersbourg, inaugure en 1716, peu après la fondation du couvent, lors de l'enterrement d'enterrement de Natalia Alexeevna, sœur de Pierre le Grand. Nous pouvons voir là les tombes d'éminents représentants de la culture russe : Lomonosov, Euler, les architectes Voronikhine, Zakharvov, Rossi.

A droite du portail conventuel, il y a le cimetière Tikhvinskoïe ou sont enterres la fabuliste Krylov, les compositeurs Glinka, Tchaïkovski, Moussorgski, Rimski-Korsakov, le peintre Ivanov, l'architecte Stasov, le sculpteur Klodt, et d'autres savants et artistes célèbres.   

Parmi les auteurs de la Laure figurent Trezzini et Starov.   

                                                   

Sa partie la plus ancienne est la tour qui se dresse à gauche de l'entrée (terminée en 1722). Cet édifice a un étage renferme deux sanctuaires : en haut, la chapelle Alexandre Nevski, en bas, la chapelle de l'Annonciation.

Dans le carrelage de celle-ci est scellée une dalle de marbre, avec l'inscription : « Ci-git Souvorov » que la tradition attribue au généralissime lui-même. D'autres sépultures de cette chapelle sont marquées par des monuments funéraires dus à des sculpteurs comme Martos et Gordéev.

Dans ce même local se trouve le Musée de la sculpture urbaine qui comprend des maquettes de sculpture monumentale exécutées quelque fois par les auteurs eux-mêmes.

Parmi les bâtiments du monastère, les plus intéressants sont la cathédrale de la Trinite (1778-1790, Starov, architecte), admirable échantillon du classicisme russe, et la Résidence du métropolite (1756-1759, Rastorgouiev, architecte), belle œuvre de style baroque.

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)