Jean-Baptiste Siméon Chardin

Au XVIIle siècle, parallèlement à l'art aristocratique, et comme pour lui faire contrepoids, l’art réaliste démocratique bourgeois, lié à l'idéologie du Tiers Etat — dont l’importance et l’influence dans la vie du pays ne font que croître — connaît un certain épanouissement. Les plus grands représentants de ce courant furent le peintre Chardin et le sculpteur Houdon.

L'œuvre de ce grand peintre français du milieu du XVIIIe siècle que fut Jean-Baptiste Siméon Chardin (1699—1779) nous est présentée à l’Ermitage par des tableaux de genre caractéristique de cet artiste et une nature morte (salle 287).

A la différence des peintres de cour et proches de l'aristocratie, Chardin brosse avec beaucoup de chaleur et un grand soin des scènes de la vie quotidienne du Tiers Etat: la vie de la petite bourgeoisie, notamment du petit peuple des villes, leurs soucis quotidiens, leurs relations de famille, leurs mœurs, leurs goûts, le milieu qui les entoure.

Le personnage central de La Blanchisseuse est une femme modeste, honnête, maîtresse de maison attentionnée et bonne mère de famille. Le prosaïsme du lieu où elle travaille, en compagnie d’une autre blanchisseuse, occupée à suspendre son linge, les objets courants, le vêtement modeste, tout cela est peint laconiquement, sans détails outranciers et inutiles. Cette manière passionnée en même temps que retenue de peindre, la clarté et la simplicité de la composition, la hardiesse avec laquelle est rendue l’atmosphère de la pièce, l’harmonie des couleurs pâles sont caractéristiques non seulement de cette œuvre mais aussi de nombreuses autres toiles du peintre.

Chardin a souvent peint avec beaucoup d’amour les enfants. Drôles et touchants sont le garçonnet qui souffle des bulles de savon dans la Blanchisseuse, et la fillette qui s’apprête à prendre place à table (le Bénédicité). Ces portraits permettent de ressentir plus pleinement l’atmosphère de pureté spirituelle et de chaleur que voyait Chardin dans la vie de modestes citadins.

Sans professer ni glorifier une vertu et une morale bourgeoises sous une forme aussi déclarée que le faisait habituellement un peintre très populaire et très connu de ce temps, Jean-Baptiste Greuze (ses tableaux se trouvent dans la salle suivante), l’art de Chardin s’opposait à l’esthétique aristocratique par sa manière de chanter la beauté de la réalité la plus prosaïque et la plus ordinaire.

 

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)