Le Caravage - Le Joueur de luth

Michelangelo Amerighi, ou Merisi dit le Caravage (1573—1610) joue un rôle décisif dans l’affirmation des principes du réalisme.

Ce peintre est mort à trente-sept ans. Mais son art a été un important facteur de progrès dans l’évolution de l’art de plusieurs pays. (L’Ermitage possède quelques œuvres des caravagistes, les successeurs du maître).

Le seul tableau exécuté par le Caravage lui-même à être conservé au musée, le Joueur de luth se trouve dans la salle 237. Le peintre s’est contenté de représenter un jeune homme du peuple, au visage sans beauté mais très expressif, modestement vêtu, se livrant à son occupation ordinaire. Tout en pinçant les cordes de son luth, il chante doucement, son regard posé sur nous. Le Caravage s’efforce de donner à la scène la marque de l’authenticité. Le sujet semble déborder du tableau de même que la table, qui fait angle, et le bouquet de fleurs. Le visage de joueur de luth est si proche du spectateur que l’on a l’impression que la griffe du luth fait saillie presque à nous toucher. L’éclairage latéral — un procédé usuel du Caravage — crée des contrastes brusques, en clair-obscur et permet de mettre en évidence le visage et la silhouette, ainsi que le volume des objets. Fortement éclairés, sur un fond sombre, ils deviennent particulièrement nets et précis. Le Caravage cherche à rendre non seulement leur forme, mais aussi leur densité, leur facture (bois poli du luth et du violon) et même leur poids (poires «lourdes» sur la table. Aucun académiste n’a peint de nature morte semblable à celle-ci. Les fruits, les légumes, les fleurs du Caravage relevaient d’une manière considérée comme incompatible avec les nobles idéaux de l’art, et rejetée comme un genre mineur. Très consciemment, le Caravage avait pris pour devise «représenter avec véracité les objets de la nature». Fidèle à ce principe, le peintre tombe parfois dans des extrêmes. Dans le Joueur de luth, par exemple, chaque ligne du papier à musique est soigneusement tracée, si bien que l'on peut jouer la mélodie en regardant le cahier. Mais dans l’art du Caravage l’essentiel est sa volonté de représenter la vie réelle, des hommes bien vivants, vaquant à leurs occupations, et leur environnement matériel; enfin, plusieurs nouveaux procédés réalistes introduits dans l’art par le Caravage suscitent l’intérêt des peintres de nombreux pays d’Europe.

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)