Titien - Saint Sebastien

Le chef reconnu de l’école vénitienne fut Tiziano Vecellio dit le Titien (1485/90—1576), dont l’Hermitage possède plusieurs toiles célèbres (salles 219, 221).

La plupart datent de la dernière période de la vie du maître.

Dans son Saint Sebastien  le Titien a représenté un saint chrétien que ses ennemis, les Romains, selon la légende, ont percé de flèches. Ce sujet a plus d’une fois inspiré les peintres italiens de la Renaissance — dont le Titien lui-même — par ses possibilités de représentation d’un beau corps humain nu; mais avec le tableau du Titien, le sujet prend une résonance nouvelle. Dans l’art de ce peintre jadis bouillonnant de vie apparaissent des notes tragiques, une inquiétude pour l’homme. Il n’y a plus de sérénité, d'harmonie, d’unité de l’homme avec le monde qui l’entoure. Le Titien, qui vieillit, s’adresse aux scènes de martyre. Sur un fond sombre, il rend la figure solitaire et droite du martyr. Les flèches semblent venir de partout. Mais spirituellement le héros du Titien n’est pas brisé. Des coups de pinceau nerveux, larges, des morceaux de peinture épais, portés sur la toile non plus seulement au pinceau mais souvent simplement à la main, impriment à cette œuvre son expression particulière. Créée par le peintre dans la dernière décennie de sa longue vie, c’est là un remarquable exemple d’une manière qui a influé sur l’art de toute une pléiade de peintres des époques qui vont suivre.

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)