Météo Saint-Pétersbourg - Le printemps

Le printemps. Il dure environ du 17 mars au 1er juin.

Au printemps, les vents forts sont plus rares qu'en hiver, et l’humidité de l’air y est moindre. S’il y a bien encore quelques gelées matinales, parfois fortes, dans la journée le temps doux reprend vite ses droits. Plus souvent qu’en d’autres saisons, le soleil se montre, et les habitants de Saint-Pétersbourg, de robuste constitution; se donnent à ses rayons vivifiants et se refont un hâle au pied des murailles de la forteresse Pierre-et-Paul, tout en admirant la Néva charriant ses derniers blocs de glace.

Ordinairement, le fleuve «craque» dans la seconde quinzaine d’avril. Durant trois à cinq jours, c’est la débâcle des glaces de la Néva elle-même puis, pendant dix jours environ, on voit défiler les puissants blocs de glace du lac Ladoga, aux formes fantasques. Il est rare que les Léningradiens ne viennent pas au bord du fleuve à cette époque, tant le spectacle y est magnifique. Le meilleur endroit d’où l’on puisse le contempler est la Pointe de l’île Vassilievski.

Chaque année, en avril, a lieu un festival musical, au cours duquel se produisent, outre des interprètes et des compositeurs de Saint-Pétersbourg même, des invités venus d’autres villes et d’autres pays. Ce festival est l’occasion d’entendre des œuvres musicales nouvelles. Leur exécution s’accompagne de discussions fructueuses où s’affrontent interprètes, critiques musicaux et auditeurs. Ce festival est aussi l’occasion d’une Semaine musicale pour l’enfance.

Le 1er mai, Journée de la solidarité inter nationale des travailleurs, la place du Palais est le théâtre d’un défilé auquel prennent part plusieurs milliers de personnes. Dans le cortège, des ouvriers et des employés, des étudiants étrangers en stage à Saint-Pétersbourg, tandis que les tribunes accueillent les invités venus des villes-jumelles. Le soir, les places et les parcs s’animent au bruit des réjouissances populaires, tandis que la ville est un festival de lumières.

Le 2 mai, jour férié également, est traditionnellement une journée d’épreuves sportives. Dans le quartier de la place du Palais a lieu un critérium cycliste sur un circuit long de deux kilomètres et demi. Les stades voient se dérouler des épreuves d'athlétisme, tandis que sur la Petite Nevka s’affrontent les spécialistes de l’aviron. Au Stade Kirov a généralement lieu une grande fête sportive.

Le 9 mai est jour de la Victoire. Dès le matin, un flot ininterrompu de voitures et de piétons se dirige vers le cimetière Piskarevskoïé, où Saint-Pétersbourg vient rendre hommage à la mémoire des militaires et des civils morts pendant le blocus. Une escorte solennelle de motocyclistes accompagne une colonne de véhicules porteurs des étendards de la ville et des unités militaires. Têtes et drapeaux s’inclinent pour une minute de silence. Au pied du monument à la Mère-Patrie s’amoncellent des couronnes et des bouquets de fleurs.

Ce jour-là, il y a toujours beaucoup de monde au monument aux héros de la défense de Léningrad, érigé en 1975 place de la Victoire. Bien avant cette journée, des annonces apparaissent dans les journaux: «Tous au rendez-vous des vétérans!» Des anciens compagnons d'armes s’y donnent en effet rendez-vous, soldats qui ont défendu le monde contre le fascisme.

Chaque année, le 9 mai, est organisée une course de relais, appelée «étoilée»: plusieurs parcours de près de huit kilomètres convergent vers la place du Palais. Le soir, on tire un magnifique feu d’artifice depuis les quais de la Néva, de la place de la Gloire navale, d’autres rues et places de la ville.

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)