Ponts de Saint-Pétersbourg

Les ponts de Saint-Pétersbourg! On pourrait leur consacrer des livres entiers.

Ils sont nombreux, plusieurs centaines; la ville ne pourrait s’en passer. Ils sont tous différents et pourtant se ressemblent tous. Longs ou courts, larges ou étroits, ils dominent les étendues de la Neva et les canaux paisibles, la calme Fontanka et la sinueuse Moïka, attribut indispensable, organique du panorama de Saint-Pétersbourg.

Depuis qu’en 1727 le premier pont forme de 26 barques eut été jeté en travers de la Neva, reliant l’Amirauté a l’ile Vassilievski, le nombre de ponts n’a cessé de s’accroitre.

Les ponts des canaux et des rivières qui ceignent, traversent et coupent Saint-Pétersbourg, sont beaucoup plus nombreux que ceux dont nous venons de parler. Les uns sont en granit; il y en a 26 de cette espèce: ce sont ceux qui ont été construits sur les trois grands canaux semi-circulaires qui arrosent le centre de la ville : la Fontanka, la Moïka, le canal Catherine. Les autres sont en fer de fonte, parmi lesquels cinq de suspendus; en?n les derniers sont en bois; ce sont les plus nombreux.

La Fontanka seule compte dix grands ponts, dont huit de granit, à pilastres et à volées mobiles (ponts levis), et deux en fer de fonte suspendus. Ces deux derniers occupent à peu près les deux extrémités du canal, l’un à côté du Jardin d’Eté, appelé Pantéléimon, du nom de l’église qui l’avoisine; l’autre, appelé Egyptien, du caractère de son architecture, qui est effectivement égyptienne.

Points en «dos d’âne», incrustes dans le quai de granit, minuscule Pont de le Banque orné de griffons dores, ponts suspendus de la Fontanka, comme ils sont pittoresques et quel attrait particulier ils confèrent aux sites attenants !

Cette rue est coupée par les trois canaux intérieurs dont nous avons parlé, qui sont, en partant de l’Amirauté, celui de la Moïka (pont de Police), celui de Catherine (pont de Kazan), celui de la Fontanka (pont d’Anitchkoff) ; à environ 500 sagènes de celui-ci, elle est encore coupée par le canal Ligoff.

Guide du voyager a Saint-Petersbourg, 1841

Les ponts de la Neva sont bien plus jeunes, puisque le plus vieux compte à peine cent ans. C’est au milieu du XIX siècle qu’on a commencé à les construire: le premier fut le pont Nicolas, puis vint le Liteiny (des Fonderies); plus tard, au début du siècle dernier, ce fut le pont de la Trinite, et encore plus tard les ponts de l’Okhta, du Palais, celui du chemin de fer de ceinture le pont Volodarski et enfin celui d’Alexandre Nevski.

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)