L’Ermitage - œuvre remarquable d’architecture russe

L’Ermitage est l’un des bâtiments les plus intéressants de la ville de Tsarskoïé Sélo (Pouchkine).

En approchant de l’Ermitage, vous traversez le Canal aux poissons, qui était creusé durant les premières années de Tsarskoïé Sélo et qui était destiné à l’élevage poissons pour la table de Catherine Ire. Toutefois, l’eau de ce réservoir artificiel était trop stagnante, et l’élevage s’avéra impossible.

L’Ermitage, œuvre remarquable d’architecture russe, fut créé en 1744-1756 avec la participation des architectes Mikhaïl Zemtsov, Alexéi Kvassov, Savva Tchévakinski et Bartolomeo Rastrelli. Le bleu des murs du pavillon est en harmonie avec le blanc de ses 64 colonnes. La façade du bâtiment est décorée de guirlandes, de masques et de coquillages.

Sous le règne de la fille de Pierre le Grand, Elisabeth, l’Ermitage et le territoire attenant étaient encore plus beaux. L’Ermitage était entouré d’un canal traversé de ponts ouvrants, et l’espace séparant le canal et les murs du pavillon était recouvert de dalles de marbre blanc et bleu foncé, en damier - élégante balustrade séparait le palais du bord du canal, recouvert de pierres. La balustrade était ornée de sculptures dorées représentant divers sonnages. Le toit de l’Ermitage se distinguait aussi par son luxe. Peint blanc et vert, il était entouré de balustrade ornée elle aussi de sculptures bois dorées.

A l’intérieur de l’Ermitage se trouvait une grande salle comportant quatre galeries (aux coins) qui se terminaient par de petits cabinets. Le premier étage du pavillon se distinguait par sa somptuosité, c’était la salle réception qui servait aux repas et aux réjouissances en l’absence de incommensurables furent causés à l’Ermitage durant l’occupation de la ville de Pouchkine par les nazis. Ils pillèrent et détruisirent tout l’ameublement. Ils découpèrent les plafonds peints, détruisirent les sculptures dorées de Cupidons et brisèrent miroirs et vitres. Le mécanisme unique du monte-charge devint un tas de ferraille et de bois. Durant toute l’occupation, le pavillon eut le toit détruit, les vitres brisées, les portes arrachées. La pluie et la neige achevèrent l’œuvre de destruction.

Le mal était tel que la restauration de l’extérieur et de la décoration intérieure du bâtiment qui commença juste après la guerre se poursuit de nos jours.

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)