Le palais de Catherine

Le palais de Catherine est une des œuvres maitresses de Rastrelli, ou son talent d'architecte et d'ornemaniste se révéla d'une manière particulièrement expressive.

 

Dans la seconde moitié du XVIII siècle maintes décorations baroques de Rastrelli furent modifiées par les architectes Charles Cameron et Giacomo Quarenghi. Dans les années 1820-1830, l'architecte Vassili Stassov créa de nouveaux intérieures de style classique.

Ce château impérial fut bâti par l'impératrice Elisabeth Ier. Il est vaste et beau, malgré sa gothique architecture. L'impératrice Catherine y ajouta pour elle un appartement particulier d'un goût plus distingué. Il vient à la suite de plusieurs salles en glaces et dorures, qui le séparent des appartements qu'habitait le grand-duc Paul et après lesquels est une tribune, où l'Impératrice entendait la messe avec la famille impériale et les dames de sa suite. Le premier salon de ce nouvel appartement est peint en encaustique. Il est suivi d'un autre dont les lambris sont en lapis de Sibérie et le parquet moitié en bois d'acajou et moitié en nacre. Le grand cabinet qui suit le salon est en laque chinoise. En tournant à gauche on trouve une chambre à coucher très petite mais très jolie et un cabinet en glaces séparées par des panneaux de beau bois. Le petit cabinet sert d'introduction à la colonnade, qui de la porte se voit en perspective.

Souvenirs de la comtesse Golovine, 1795

 

Le Grand Palais de Tsarskoe Selo, avec sa longue enfilade de salons occupant toute la largeur de l’édifice, était plus magnifique qu’habitable : il manquait des dégagements, des commodités indispensables pour le service et la vie de chaque jour. C'était comme un Opéra sans coulisses. Aussi Catherine Il qui préférait à la pompe (pychnost) des réceptions officielles le charme discret de l’intimité (ouioutnost), voulut-elle se réserver à Tsarskoe comme à Pétersbourg une retraite confortable, construite à sa mesure et arrangée à son goût. De même qu’elle avait adjoint au Palais d’Hiver un Ermitage où elle se plaisait à causer sans cérémonie avec ses familiers, au milieu de ses livres et de ses tableaux, elle se fit aménager par Cameron, dans un coin du Grand Palais de Tsarskoe Selo, des Petits appartements qui formaient pour ainsi dire son Ermitage d’été.

L'art russe, Louis Réau, 1922

la Chambre d'ambre

Chaque pièce est ornée de sculptures, de miroirs et de statuettes. Une des pièces les plus spectaculaires du palais est la Chambre d'ambre. Autrefois la salle était couverte d'ambre véritable du sol au plafond. Lors de la Seconde Guerre mondiale, le château et les jardins ont beaucoup souffert des déprédations de l'armée allemande et à cette époque la Chambre d'ambre a disparu. Elle a, depuis peu, été reconstituée à l'identique sur financement allemand. L'enfilade au passage d'or, œuvre de Rastrelli, est composée de cinq portes dorées.

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)