Place des Arts - le Musée russe, le Petit théâtre de l'opéra, la Philharmonie

 

La place des Arts est l'une des plus splendides de Saint-Pétersbourg.

Elle est due au grand Carlo Rossi et mérite bien son nom actuel : parmi les édifices qui la bordent et qui sont des chefs-d'œuvre d'architecture, on compte trois musées et trois théâtres, dont le Musée russe, le Petit théâtre de l'opéra, la Philharmonie.

L'ensemble occupe un vaste terrain entre le canal Griboïedov, la Moïka, la rue Sadovaïa et la perspective Nevski, et qui fut mis en valeur dès les premières années d'existence de Pétersbourg. On y avait aménagé un jardin pour Catherine, femme de Pierre Ier. Une petite maison fut bâtie pour l'impératrice sur les bords de la Moïka. Au sud, le long de la future perspective Nevski, s'étendait un bosquet marécageux. A la fin du XVIIIe siècle, la construction du château Mikhaïlovski fit subir au jardin des modifications: tout le territoire actuel de la place des Arts se couvrit de couches et de serres. Apres le meurtre de Paul I, le château Mikhaïlovski fut voué à l'abandon. La tâche fut confiée à Carlo Rossi. Les travaux de logis central est au fond d'une cour d'honneur forme par les ailes en retour des communs. La haute grille en fonte qui sépare la cour de la place est une des plus belles de la ville. Elle présente trois entrées dont les piliers s'ornent de panoplies. Le rez-de-chaussée constitue un soubassement élevé. Sous des arcades supportant un portique à huit colonnes passent des rampes qui permettaient aux carrosses d'accéder aux portes mêmes du palais, ou conduit également un large escalier en granit, décoré de lions en bronze, copies de sculptures antiques. Des pilastres corinthiens se succèdent dans un rythme calme, de part et d'autre du portique, entre les baies contrées du premier étage. Au dire d'un contemporain, Rossi estimait que le palais Mikhaïlovski rappelait extérieurement le Louvre. La partie centrale, ou résidait le grand-duc, n'a qu'un étage, comme les ailes, mais sa hauteur est presque le double de celle des communs. Derrière le palais, dans le parc, on a construit d'après le projet de Rossi un gracieux pavillon compose de deux pièces jointes par une galerie ouverte. Une terrasse en granit, a balustrade de fonte, et des escaliers conduisent au bord de la Moïka.

Les façades du palais et les appartements sont décorés de sculptures. Les plafonds et les murs ont été peints par les meilleurs artistes de Pétersbourg. Le vestibule, l'escalier d'honneur et la salle Blanche, dont le décor s'est conserve jusqu’à nos jours, présentent les plus magnifiques échantillons d'architecture classique russe. Le reste fut détruit vers 1890, lorsqu'on aménagea le palais en musée. Le Musée national russe, inauguré en 1898, recèle, de même que la Galerie Tretiakov a Moscou, les plus grands trésors d'art national.

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)