Week-end à Saint-Pétersbourg

Week-end à Saint-Pétersbourg - ce qu'il faut voir en trois jours? Saint-Pétersbourg, c'est bien connu, la plus belle ville du nord de l'Europe - il ya tellement de choses à voir!

Week-end à Saint-Pétersbourg - Les musées d'art les plus visités au monde

Le musée de l'Ermitage

On considère l'année 1764 comme la date de naissance des collections de l’Ermitage, quand Catherine II acquit la collection d’un négociant prussien, Joliann Ernest Gotzkowski.

Elle se composait principalement d’œuvres hollandaises et flamandes. Au cours du XVIIIe siècle, en plus de nombreuses toiles isolées, fut acquise la très riche collection de Heinrich Brühl, comprenant, entre autres, le tableau Persée et Andromède de Rubens, une des perles du musée, ainsi que la célèbre collection du baron Pierre Crozat renfermant aussi maints chefs-d’œuvre, tels que la Danaé et la Sainte Famille de Rembrandt, Judith de Giorgione, la Madone Conestabile de Raphaël, le Bacchus et le Portrait de la camériste de l’injante Isabelle par Rubens. En tout, plus de 300 œuvres remarquables de maîtres de l'art de l’Europe occidentale. Au XIX siècle, des statues d'art antique vinrent considérablement enrichir la collection de l’Ermitage.

Actuellement l’Ermitage possède près de 2 700 000 articles chefs-d’œuvre de la culture et de l’art appartenant à presque toutes les époques et tous les pays. Le musée possède une très riche collection de peinture de l’école hollandaise dont 26 toiles de Rembrandt, ainsi que des collections d’œuvres flamandes (principalement de Rubens), italiennes, espagnoles et françaises. Nombreuses sont les toiles qui font la fierté de l’Ermitage : la Madone Benois de Léonard de Vinci, la Marie-Madeleine repentante de Titien, les Apôtres Pierre et Paul de El Greco, le Déjeuner de Velasquez, L’Autoportrait de Van Dyck, et maintes toiles françaises de la seconde moitié du XIXe siècle et du début du XXe.

 

Le Musée Russe

Le Musée Russe possède actuellement près de 315 000 articles d’exposition. Le département d’Art ancien russe comprend quelques centaines de remarquables exemplaires d’icônes dont : l’Ange aux cheveux d’or (XIIe siècle), Saint Georges terrassant le dragon (XVe siècle), des œuvres de Théophane le Grec (XIVe siècle), d’Andreï Roublev (XVe siècle) et de Simon Ouchakov (XVIIe siècle). La collection d’art russe du XVIIIe siècle est extrêmement riche. Dans les œuvres d’Ivan Vichniakov, Fiodor Rokotov, Dimitri Levitski, Vladimir Borovikovski et d’autres peintres éminents, ainsi que dans celles des sculpteurs Fedot Choubine, Feodossi Chtchedrine apparait une culture artistique de très haut niveau où s’unissent la singularité de l’école russe et les traditions et les apports de l'art de l'Europe occidentale.

Le département de l’Art russe du début du XIXe siècle donne une impression d’austérité et d’exigence produites par les œuvres classiques. Les énormes toiles de Karl Brioullov (le Dernier jour de Pom-éi), de Fiodor Brouni (le Serpent d’airain) et les œuvres « de chambre » d’Alexeï Venetsianov ou de Pavel Fedotov provoquent sur le spectateur des émotions complexes.

 

Week-end à Saint-Pétersbourg - Les églises et les cathédrales orthodoxes

La cathédrale Notre-Dame-de-Kazan

La cathédrale Notre-Dame-de-Kazan, bâtie en 1801-1811, est une des plus célèbres constructions de Saint-Pétersbourg. Elle est l’œuvre maîtresse de l’architecte russe Andreï Voronikhine, ancien serf de la famille Stroganov.

La réalisation de cette église est intéressante du point de vue historique. Paul Ier qui appréciait beaucoup la basilique Saint-Pierre de Rome voulut avoir quelque chose de semblable à Saint-Pétersbourg. Voronikhine incarna magistralement le dessein du tsar. La grande colonnade extérieure et la coupole rappellent le modèle romain; tout le reste est original. Prenant en considération que la façade (nord) de l’édifice donne sur la perspective Nevski, l’architecte la dota d’une magnifique colonnade en arc de cercle formée de quatre rangées de colonnes cannelées, et se terminant à chaque extrémité par des portiques. La disposition de la cathédrale, en retrait par rapport à la perspective Nevski, ménage à cet endroit une petite place qui s’intégré harmonieusement à l’avenue grâce aux ailes largement déployées des colonnades.

La Cathédrale Pierre-et-Paul

Le plus précieux monument de la Forteresse Pierre-et-Paul est la Cathédrale Pierre-et-Paul, mise en chantier en 1712 d'après le projet et sous la direction de Domenico Trezzini. 

Dans le sanctuaire sont ensevelis presque tous les tsars de Russie, de Pierre le Grand a Alexandre III. Les plus beaux sarcophages sont ceux d'Alexandre II et de sa femme, tailles en jaspe de l'Altaï et rhodonite d l'Oural à la marbrerie de Petehof (le travail dura 17 ans). On a restaure la teinte des murs et les 18 fresques du XVIII siècle qui surmontent les baies et que recouvraient depuis des années la suie, la poussière et des peintures plus récentes.

 

Week-end à Saint-Pétersbourg - Les ponts les plus romantique du monde

Les ponts de Saint-Pétersbourg! On pourrait leur consacrer des livres entiers. Ils sont nombreux, plusieurs centaines; la ville ne pourrait s’en passer. Ils sont tous différents et pourtant se ressemblent tous. Longs ou courts, larges ou étroits, ils dominent les étendues de la Neva et les canaux paisibles, la calme Fontanka et la sinueuse Moïka, attribut indispensable, organique du panorama de Saint-Pétersbourg.

 

Week-end à Saint-Pétersbourg - Peterhof, résidence des tsars de Russie 

Le palais de Peterhof est situé à Peterhof à environ 25 km du centre de Saint-Pétersbourg, Russie, sur la rive sud du golfe de Finlande, bras de la mer Baltique. 

Peterhof, la plus belle des résidences d'été de Pierre le Grand, qui lui a donné son nom, est un Versailles au bord de la mer. La proximité du golfe de Finlande donne à ce château un charme tout particulier.

En entrant par les portes vitrées au centre du bâtiment, vous traverserez un large vestibule au sol dallé de marbre et, en passant sous une haute voûte percée dans le mur O., vous arriverez au pied de l’Escalier de chêne, escalier d’apparat de l’ancien Palais supérieur. C’est l’architecte Alexandre Leblond qui conçut cet escalier en trois parties, assez étroit, qui s’intégrait parfaitement à la décoration modeste du palais d’origine. L’élégance des finitions, et particulièrement les balustres de chêne sculptés par Nicolas Pineau font de cet escalier l’un des éléments de décoration les plus intéressants de cette époque.

Saint-Pétersbourg en un coup d'oeil



Population (2015) : 5 191 690 millions d'habitants
Fondation : 1703
Fuseau horaire: UTC+04:00 (MSK)
Densité : 2 807,3 hab./km²
Région : Nord-Ouest
Préfixe téléphonique : (00 7) 812
Code postaux : 190000-199406
Ancien nom : Pétrograd (1914-1924)
Ancien nom : Léningrad (1924-1991)